Une nouvelle année

Publié le par Frédéric Le Loc'h

undefinedPour ne pas rompre avec la tradition, je tiens tout d'abord à vous présenter mes meilleurs voeux pour cette année 2008. Que tous vos projets se réalisent et qu'elle vous soit plus heureuse que la précédente. 
Il nous faudra du courage pour faire front à la politique mise en oeuvre dans ce pays depuis l'élection de Nicolas Sarkozy. Et encore, il paraît que nous n'avons rien vu. Au moment où les enquêtes d'opinion font état du désarroi de la population au sujet de son pouvoir d'achat et des doutes qu'elle manifeste vis à vis de la politique du gouvernement, l'UMP nous annonce une accélération des réformes au 1er semestre 2008. Personne n'est dupe, c'est après les élections municipales que le gouvernement (ou plutôt le Président) justifiera un tour de vis social, une politique d'austérité qui s'exprimera à travers la TVA sociale (dont on nous dit que Judas Besson peaufine son projet), la hausse du CRDS destinée à rééquilibrer un budget de la Sécu en dérive depuis 2002 et bien d'autres surprises qui devraient permettre "d'augmenter notre pouvoir d'achat" ! 
Cette austérité aurait pu être acceptée par les Français s'il n'y avait pas eu ce péché originel de l'été 2007. 15 milliards d'euros ont été distribués à quelques 100 000 foyers aux revenus aisés. Comme le disait Laurent Fabius, ce n'est pas du paquet fiscal qu'il fallait parler mais bien du boulet fiscal que le gouvernement va traîner aux pieds durant tout son mandat. Et tel Sisyphe peinant à rouler sa pierre jusqu'en haut de la colline, Sarkozy aura du mal à justifier une politique complaisante avec les puissants et impitoyable avec les faibles. J'ai entendu bien des griefs à l'égard des élus socialistes durant ces dernières années et j'ai moi même été très critique sur les faiblesses de ce parti une fois au pouvoir, mais la politique injuste menée depuis quelques mois ne peuvent que stimuler le sympathisant ou le militant de gauche. 
Cette année est importante pour les socialistes. Certes il y a les élections municipales qui selon toute logique devraient nous apporter de bonnes suprises, mais il y a surtout une échéance interne à l'automne avec non seulement le renouvellement de la direction du Parti mais le choix d'une ligne politique qui devra être claire pour l'opinion. C'est une année passionnante que nous nous apprêtons à vivre mais une année où il faudra s'investir pleinement dans le combat politique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article